12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Catastrophe dans les Alpes-Maritimes : Un épisode inédit ?

lundi 5 octobre 2020

Un épisode exceptionnel, moins d'un an après les inondations de la fin d'année 2019 :

 

Le Vendredi 2 Octobre, l’arrière-pays Azuréen a subit un épisode pluvio-orageux d’une ampleur exceptionnelle. A l’avant de la dépression Alex un puissant flux de Sud instable s’est en effet mis en place sur l’Est de la région PACA, apportant beaucoup d’humidité directement de la Méditerranée. Compte tenu de la situation prévue, Météo-France plaçait en début de matinée le département des Alpes-Maritimes en vigilance rouge Pluies/Inondations pour la troisième fois en moins d’un an.

 

3 vigilances rouges Pluies/Inondations en moins d'un an sur les Alpes-Maritimes - Météo-France

 

Dès le matin de nombreux orages ont concerné la région avec de très fortes précipitations temporaires. Au fil des heures ces orages se sont cantonnés à l’arrière-pays, poussés vers les reliefs par un très puissant vent de Sud (jusqu’à 162km/h en rafales à Levens). Ceux-ci ont provoqué des précipitations diluviennes durant plusieurs heures sur les mêmes secteurs, notamment entre le Cheiron, le Mercantour et la Roya pendant que le littoral restait sensiblement à l’écart des plus fortes précipitations jusqu’au soir.

 

Carte des cumuls relevés en 24h sur les Alpes-Maritimes et l'Est Var le 02/10/2020 -  Météo-France

 

Sur la journée, des cumuls exceptionnels ont ainsi été observés sur les Alpes-Maritimes et le Nord-Est du Var, battant de nombreux records d’intensité. On a ainsi pu relever en 24h :

 

  • Saint-Martin-Vésubie* : 500.2mm. Record de précipitations en 24h pour le département des Alpes-Maritimes, battant les 332mm du 31/10/2010 à Caussols. Egalement un record d'intensité en 6h avec 248mm

 

*La station Météo-France de Saint-Martin-Vésubie fut emportée par les eaux dans le courant de l’après-midi, la valeur exceptionnelle retenue a été relevée quelques kilomètres au Nord-Est sur un pluviomètre EDF.

 

  • Clans : 414mm
  • Andon : 380mm
  • Coursegoules : 347mm (dont 90.1mm en 1 heure entre 15 et 16h)
  • Le Mas : 319mm
  • Breil-sur-Roya : 287mm
  • Lantosque : 244mm
  • Sospel : 212mm

 

Les 570mm relevés à Mons (83) ont été largement surestimés en raison d’un mauvais réglage du pluviomètre, cette valeur doit être divisée par 2.5 pour obtenir un chiffre proche de la réalité (environ 230mm).

 

>> Ces précipitations exceptionnelles ont malheureusement eu des conséquences dramatiques avec de très nombreux dégâts dans les vallées de l’arrière-pays des Alpes-Maritimes, notamment dans la basse vallée de la Tinée, la Vésubie, la Roya et la basse vallée de l’Esteron. Certaines zones sont encore coupées du monde aujourd’hui. Si le bilan humain définitif n’est pas encore connu celui-ci risque d’être lourd avec de nombreuses personnes encore recherchées.

 

Consultez notre dossier sur cet évènement majeur >> 

 

 

Des épisodes similaires par le passé ?

 

Les épisodes dramatiques s’enchaînent sur la Côte d’Azur depuis quelques années, seulement celui de ce 2 Octobre 2020 semble se démarquer par son intensité. Néanmoins cette région française a toujours été concernée par des épisodes pluvio-orageux parfois violents.

 

> Récemment, à la fin du mois de Novembre 2019, un épisode méditerranéen intense concerne la région avec une succession de pluies orageuses durables atteignant un maximum d’intensité le 24. Les cumuls atteignent 288mm en 3 jours à Coursegoules, 271mm à Caussols, 237mm à Mandelieu et 234mm à Chateauneuf-Grasse. De nombreux cours d’eau sont en crue entre le Var et les Alpes-Maritimes, notamment l’Argens, la Siagne, et le Loup. On dénombre plusieurs victimes.

 


La Siagne et le Riou débordent à Mandelieu en fin de journée du 24 Novembre - Nice matin

 

Consultez notre article sur cet évènement >> 

 

 

> Moins d’une semaine plus tard, un second épisode méditerranéen concerne la région. Le 1er Décembre au soir un violent orage stationnaire concerne les secteurs allant de Fréjus à Antibes, faisant suite à de fortes pluies continues durant la journée. Les cumuls atteignent 216mm à Mandelieu, 201 mm à Cannes, 145 mm à Fréjus. Les inondations sont de nouveaux très importantes sur le Var et les Alpes-Maritimes, alors en alerte rouge. On déplore 5 victimes.

 

Mandelieu inondée à nouveau le 1er Décembre 2019 - Via Nice-Matin

 

Consultez notre article sur cet évènement >> 

 

 

> Le 3 Octobre 2015, une catastrophe inédite concerne le littoral des Alpes-Maritimes. En soirée un violent orage stationnaire se forme entre Fréjus et Nice, atteignant un maximum d’intensité sur le bassin Cannois. On relève sur la journée :

 

  • 195.5mm à Cannes en 24h dont 175mm en 2 heures (record départemental)
  • 177.9mm à Mandelieu dont 115mm en une heure (record départemental)
  • 128mm à Antibes
  • 111.7mm à Nice dont 25mm en 6min et 5.1mm en 1min (records départementaux en 6 et 1 minutes)

 

Le boulevard de la République à Cannes dévasté par les inondations du 3 Octobre 2015 au soir - Nice-Matin

 

Si les intensités sont exceptionnelles, celles-ci ont été rendues catastrophiques par les précipitations déjà tombées durant les 2 jours précédant l’évènement. Du 1er au 3 octobre on relève en effet 284mm à Cannes, 271mm à Mandelieu, 215mm à Antibes et 203mm à Nice, des valeurs particulièrement élevées. Les dégâts sont innombrables et on recense malheureusement plus de 20 victimes lors de cette catastrophe.


Consultez notre dossier sur cet évènement >>

 

> Le 31 Octobre 2010 un épisode pluvieux intense concerne le département avec de très fortes précipitations orageuses. On relève 322mm en 24h à Caussols (ancien record départemental), 215mm à Coursegoules et 201mm à Saint-Cézaire-sur-Siagne. Les dégâts sont par endroit nombreux, notamment près du Loup à Villeneuve-Loubet où tout un quartier est évacué en fin de journée en raison de sa crue.

 

> Du 15 au 18 septembre 2009, un épisode pluvio-orageux durable se met en place sur l’Est de la région PACA. Si l’Est Var est plus concerné avec des inondations parfois catastrophiques dans la région de Sainte-Maxime (83), les abords de Cannes/Mandelieu sont également très concernés, notamment le 15 puis le 18 (257mm à Cannes en 3 jours).

 

> Le 2 Décembre 2005 de fortes pluies orageuses concernent la Côte d’Azur avec plus de 200mm relevés en moins de 24h, notamment dans l’arrière-pays Niçois. Les ruissellements furent nombreux et l’épisode s’est accompagné d’une forte houle de Sud, obligeant l’aéroport de Nice a fermer durant plusieurs heures.

 

Les ruissellements ont engendré de nombreuses inondations dans le secteur de Nice avec plusieurs sauvetages effectués par les services de secours - Nice-Matin

 

 

> La fin de l’année 2000 fut également très pluvieuse sur cette région avec plusieurs épisodes marqués et successifs entre le 10 et le 16 octobre, le 4 et le 6 Novembre, le 23 Novembre (209mm à Sospel en 24h) et entre le 22 et le 24 décembre (156mm en 24h à Cannes le 24). De nombreuses inondations sont observées sur la période tout comme des glissements de terrain récurrents dans l’arrière-pays. Le Paillon, cours d’eau traversant la ville de Nice, a connu une crue remarquable le 6 Novembre :

 

Crue remarquable du Paillon au Nord de Nice le 6 Novembre 2000 - AFP

 

> Les 10, 11 et 12 janvier 1996 les pluies tombent sans discontinuer sur les Alpes-Maritimes et provoquent de nombreux dégâts et inondations notamment entre l’Esterel et la région Niçoise. La région de Cannes/Grasse est durement touchée par le débordement de la Siagne

 

> Les 4 et 5 Novembre 1994, un épisode pluvio-orageux exceptionnel, similaire à celui que nous venons de connaître en terme de superficie touchée, concerne les Alpes-Maritimes et le piémont Italien. Une dépression glisse vers la Bretagne et engendre un puissant flux de Sud sur l'Est de la région PACA. De nombreuses pluies orageuses remontent sur la région, accompagnées d'un puissant vent de Sud et d'une forte houle sur le littoral.

 

 

Réanalyse NCEP du 5 Novembre 1994 montrant une situation particulièrement favorables aux très fortes pluies sur le Sud-Est du pays - Via météociel.fr

 

Quasiment tous les cours d’eau de l’arrière-pays entrent en crue simultanée, provoquant par la suite une crue exceptionnelle du Var (3800m3/s au niveau du pont Napoléon II à Nice, un record). Les dégâts sont très nombreux sur toute la région.

Forte crue du Loup à Bar-sur-Loup le 5 Novembre 1994 - Via Météo-France

 

Si les cumuls sur 2 jours ne se montrent pas si exceptionnels (entre 150 et 250mm en 48h du Cheiron au Mercantour), ceux-ci surviennent sur des sols complètement saturés en raison des pluies des dernières semaines. L’automne 1994 est en effet l’un des plus arrosés depuis plus de 50 ans sur le Sud-Est de la France. Déjà en Juin 1994, un épisode orageux localisé avait provoqué une forte crue de la Siagne entre Grasse et Mandelieu.

 

>> Côté italien cet épisode est encore plus dévastateur avec des inondations exceptionnelles et plus de 70 victimes.

 

 

> Le 25 septembre 1981 un épisode orageux intense se met en place sur le moyen-pays azuréen. De Grasse à Breil-sur-Roya des inondations importantes sont observées, provoquant l’évacuation de plusieurs campings de la région et la mise en sécurité de nombreuses personnes. On relève plus de 200mm en 24h entre Vence et Contes ce qui engendre un débit très important du fleuve Var dans les heures suivant l’épisode.

 

> Du 10 au 16 Octobre 1979, de très fortes pluies continues engendrent des cumuls supérieurs à 450mm sur l’arrière-pays Niçois. Ces fortes pluies provoquent des crues parfois importantes des cours d’eau de la région, évacuées dans la Méditerranée par l’embouchure du Var. Les nombreux sédiments transportés provoquent une déstabilisation du chantier de l’aéroport de Nice en journée du 16 Octobre, qui s’effondre au fond de la mer.

Avant/Après l'effondrement du chantier de l'aéroport de Nice - Météo-France

 

>> Cet effondrement provoque la formation d’un tsunami (vague de 2 à 4m) s’échouant rapidement sur la région d’Antibes/Cagnes-sur-Mer, on dénombre 7 morts et 3 disparus.

 

> Suite à de fortes pluies durables au début du mois de Novembre 1940 les inondations sont nombreuses dans l'arrière-pays Niçois. Celles-ci atteignent un paroxysme lors du débordement rapide et soudain du Paillon à Nice le 17 Novembre, cours d'eau connu dans la région pour ses débordements violents et dévastateurs. Les dégâts sont nombreux dans la capitale azuréenne, très durement touchée. 

Le Paillon en crue le 17 Novembre 1940 en plein centre-ville de Nice - Via nissalabella.net

 

 

> En Octobre et Novembre 1926, les épisodes pluvieux se succèdent sur l’Est de la région PACA. Les cumuls atteignent entre 600 et 1000mm en 8 semaines sur le département (maximum de 1010mm en 2 mois à Venanson).

La Roya, la Tinée, la Vésubie, le Paillon et l’Esteron subissent des crues dévastatrices durant plusieurs semaines successives. Le 24 Novembre, les précipitations déstabilisent un pan de montagne à Roquebilière, 20 maisons sont ensevelies par le glissement et 19 personnes perdent la vie.

 

Glissement de terrain meurtrier à Roquebilière suite aux fortes pluies - Via Delcampe.net

 

La valeur relevée à Venanson de 750mm au mois de Novembre serait un record de précipitations en 1 mois pour les Alpes-Maritimes. Celui-ci pourrait cependant être battu cette année près de Saint-Martin-Vésubie si la région subit d’autres épisodes pluvieux d'ici la fin du mois d'Octobre…

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France       Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France