12 résultats
Chargement

Première canicule de l'année 2020 : le bilan

dimanche 2 août 2020

Après un début d’été mitigé, notamment sur le Nord du pays, la chaleur a fait un retour brutal en cette fin de mois de Juillet sur la France. Les valeurs se sont en effet montrées particulièrement élevées et certains records absolus ont été battus.
Une première séquence très chaude s'est produite dans le Sud-Ouest le lundi 27 juillet. Puis une véritable caniculen courte mais intense, a touché la majorité des régions entre le jeudi 30 juillet et le samedi 1er août. En voici le récapitulatif :

 

Pic de chaleur - lundi 27 juillet :

A l’avant d’une vaste dépression circulant sur les îles britanniques, une masse d’air particulièrement chaude en altitude fut temporairement advectée vers le Sud de la France. Les températures ont en effet atteint 20 à 26°C à l'aitutde de 1500m (altitude de référence) du Sud-Ouest au Centre-Est.

Sous un soleil dominant sur la plupart du pays, les températures ont atteint des valeurs caniculaires sur les plaines d’Occitanie et le Centre-Est en fin d’après-midi. On a ainsi pu relever :
39.9°C à Albi (81)
39.5°C à Cordes (81)
39.4°C à Lavaur (81)
39.3°C à Saint-Martin d’Hères (38)
37.5°C à Toulouse
37.0°C à Lyon

Températures maximales - lundi 27 Juillet 2020 - Météo-Villes

Sous cette chaleur et ce temps sec, un violent incendie s’est déclenché en fin de journée de ce lundi 27 juillet sur le Sud de la Gironde entre Le Tuzan et Hostens, persistant la nuit suivante. Celui-ci a décimé 300 Ha de pinède et fut, pour le moment, l’un des incendies les plus importants de l’année en France métropolitaine.

Incendie majeur près du village de Le Tuzan (33) - Crédit photo : D.VERNOUX Sdis 33

 

Si de l’air océanique moins chaud s’est ensuite infiltré sur le pays dès le lendemain. La nuit du lundi 27 au mardi 28 fut néanmoins particulièrement douce avec certains records mensuels battus, comme à Genève où le thermomètre n’est pas descendu en-dessous de 23.4°C ou encore à Besançon avec 22.8°C. Notons également une température minimale de 22.7°C à Lyon, 21.5°C à Colmar ou encore 20.8°C Dijon et Metz.

Températures minimales durant la nuit du 27 au 28 Juillet sur la France - Météo-Villes


L’arrivée d’air océanique a provoqué la formation de quelques orages durant les jours suivants du Sud-Ouest au Centre-Est du pays. Après une journée caniculaire, des orages très électriques ont circulé sur l’agglomération de Toulouse durant la nuit de Lundi à Mardi. Cette instabilité a ensuite concerné les reliefs entre Mardi et Jeudi avec des intensités généralement modérées à localement fortes, notamment entre le centre du Massif-Alpin et l’Est du Massif-Central, sans grande sévérité.

 

Orage bien électrique circulant au-dessus de Toulouse après les fortes chaleurs de la journée du 27 Juillet - CharlesCV via Infoclimat

 

Canicule dans le Sud-Ouest - jeudi 30 juillet :

Jeudi 30 juillet, un nouveau puissant flux de Sud s'est mis en place sur le pays avec la remontée d’air très chaud sur le Sud-Ouest du pays. Les températures ont atteint des valeurs exceptionnelles, notamment sur le Sud de l’Aquitaine avec de nombreux records battus. Un pic à 41.9°C a été observé à la faveur du vent de terre sur la pointe de Socoa (commune de Ciboure - Pyrénées-Atlantiques), un record absolu tous moins confondus.

Températures maximales dans le SuOuest - jeudi 30 Juillet - Carte via météociel.fr

Cette chaleur fut néanmoins très temporaire sur le Sud-Ouest du pays avec le déclenchement d’orages parfois forts en fin de journée provoquant de violentes rafales de vent et quelques dégâts, notamment dans la région de Pau. Enfin, à la faveur de ce temps très sec, chaud et venté, un nouvel incendie important s’est déclenché sur la commune d’Anglet, brûlant près de 100 Ha de forêts et réduisant en cendres plusieurs infrastructures et habitations. Plus de 100 personnes furent évacuées et quelques blessés légers (intoxications dues aux fumées) sont à déplorer.

Violent incendie près d'Anglet en fin de journée du 30 Juillet - Photographie Olivier « le gNoMe » via la rep des Pyrénées

 

Une canicule plus généralisée - vendredi 31 juillet :

Suite à cette journée agitée, le pic de chaleur est atteint le vendredi 31 juillet. Les températures restent caniculaires sur une très grande majorité du pays. La nuit fut à encore une fois tropicale sur de nombreuses régions avec des records de nouveau battus notamment dans l'Ouest du pays.

Températures minimales relevées durant la nuit du 30 au 31 Juillet 2020 - Météo-Villes

Les températures se sont montrées particulièrement élevées à nouveau en journée avec des valeurs par endroit exceptionnelles. Plusieurs records absolus ont été battus, atteignant jusqu'à 41.5°C à Gueugnon (Saône-et-Loire) ou encore 41.3°C à Vichy-Ville.

Températures maximales relevées durant la journée du 31 Juillet 2020 - Météo-Villes

 

Canicule restreinte au Sud-Est - samedi 1er août :

Lors de la journée du samedi 1er août, les très fortes chaleurs ont fini par perdre du terrain à la faveur d'une instrusion d'air maritime sur les régions du Nord et de l'Ouest. De ce fait, cette canicule s'est restreinte aux régions du Sud-Est, et notamment sur le pourtour méditerranéen. Les températures ont atteint des valeurs parfois exceptionnelles, nettement supérieures à 40°C (jusqu'à 42.5°C à Moulès-et-Baucels dans l'Hérault). Avec 42.1°C à Saint-Etienne-Vallée-Française, un record absolu pour le département de la Lozère a été battu.

Températures maximales - 1er août 2020 - Météo-Villes

 

BILAN ET RECORDS :

Durant cette toute première canicule, les températures ont atteint des valeurs exceptionellement élevées, notamment sur certaines stations du réseau secondaire de Météo-France (jusqu'à plus de 42°C).


Sur le réseau principal, 10 stations ont réussi à franchir la barre des 40°C, avec un maximum à 41.5°C du côté de Nîmes-Courbessac (cette station observe une 5e journée avec plus de 40°C depuis 2017, alors que cette valeur n'avait été dépassée qu'à deux reprises entre 1945 et 2017).

 

Les records ont été très nombreux. Certaines stations ont atteint des valeurs jusqu'ici inégalées, avec des records absolus tous mois confondus. Voici la liste des stations de plus de 20 ans ayant battu leur record absolu de température maximale entre le 30 juillet et le 1er août.

 

Trois stations de plus de 20 ans ont également battu leur record absolu pour ce qui est des températures dites "nocturnes" (températures minimales), lors de la nuit du 30 au 31 juillet.

 

Au delà de ces records tous mois confondus, de très nombreuses villes ont aussi battu des records mensuels pour le mois de juillet, mais aussi près de la méditerranée pour un mois d'août.