Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement auto-financé par la publicité, mais ses revenus sont en forte baisse. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'évenement. Bon courage à tous !

Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone

lundi 23 juillet 2018

Lors des périodes de forte chaleur caractérisées par un fort ensoleillement et une grande stabilité atmosphérique, la production d’ozone est favorisée. De fait, la qualité de l'air est dégradée en cette fin juillet.

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozoneImage d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone
Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozoneImage d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone
Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozoneImage d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone
Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone

Le stationnement résidentiel est gratuit à Paris. Les poids-lourds doivent contourner l'Ile-de-France, la vitesse est réduite sur les grands axes autoroutiers franciliens et la circulation des véhicules Crit'air 5 et 4 (véhicules immatriculés avant 2006 pour les diesel, avant 1997 pour les essence) est interdite (>>, >>). Un forfait antipollution permettant un accès illimité aux transports en communs est également activé (>>).

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone
Le Parisien

Suivez la situation et son évolution près de chez vous via Atmo France et le LCSQA.

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone

L’ozone est formé à partir de réactions chimiques entre les oxydes d’azote (NOx) et les composés organiques volatils (COV), sous l’effet du soleil.

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone

L’ozone a un impact important sur la santé : il peut pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire et provoquer une réaction inflammatoire bronchique au niveau cellulaire, d’où une toux sèche et une gêne respiratoire. Des effets cardiovasculaires sont également constatés. L’augmentation des niveaux d’ozone est corrélée à une augmentation des hospitalisations et à des décès prématurés.

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone

En cas d’épisode de pollution, il faut prioritairement réduire les émissions d’oxydes d’azote, émis principalement par les véhicules automobiles et les émissions de composés organiques volatils, qui proviennent de l'industrie, des usages domestiques et des transports. Le préfet a la compétence pour informer la population et pour prendre les mesures d’urgence appropriées. On distingue deux seuils :
- le seuil d’information et de recommandation (180 µg/m3 en moyenne horaire pour l’ozone) correspond au niveau à partir duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé des populations sensibles (femmes enceintes, personnes âgées, personnes ayant des malades respiratoires…). Si ce seuil est dépassé, le préfet émet des recommandations pour réduire les émissions,
- le seuil d’alerte (240 µg/m3 en moyenne horaire pour l’ozone) correspond au niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population ou de dégradation de l’environnement. Si ce seuil est dépassé, ou si le seuil d’information et de recommandation est dépassé de manière persistante, le préfet peut, après avis d’un comité d’experts puis d'un comité d’élus, prendre des mesures d’urgence contraignantes pour réduire les émissions.

Le ministère chargé de la santé rappelle des recommandations sanitaires, notamment pour les populations les plus fragiles.

Image d'illustration pour Soleil et chaleur favorisent la pollution à l'ozone